PRESIDENTIELLE 2018 AU CAMEROUN:Ces secrets que vous ignoriez sur Jean Nkuete, la main de Biya au sein du RDPC

Jean Nkuete a été beaucoup critiqué aux lendemains du dépot de candidature de Biya

Cameroon daily journal:Souvent pris à partie comme ce fut le cas au lendemain du dépôt de la candidature du président candidat, le discret ancien collaborateur du Premier ministre Paul Biya fait un travail de fourmi.


Il multiplie des réunions à l’intérieur comme hors du siège du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) à Yaoundé. Souvent considéré comme le fusible du président national, le secrétaire général du Comité central du Rdpc, Jean Nkuete est généralement qualifié de grand muet.

D’autres le disent d’ailleurs lisse. Et pourtant, autour de lui, il se dégage une abondante activité. Depuis la convocation du corps électoral, les aller et retour entre le Palais de l’Unité et le siège du parti sur les rives du Lac municipal à Yaoundé ont décuplé.


Comme d’ailleurs les rencontres et séances de travail avec les leaders des formations politiques «alliées traditionnelles» du Rdpc. Et surtout, les «alliées conjoncturelles». C’est que le secrétaire général du Comité central du Rdpc, Jean Nkuete enchaîne meetings, en attendant l’arbitrage définitif du candidat, en comité restreint, des noms de localités, départements et régions sont citées. La semaine dernière par exemple, l’Extrême-nord est revenue en force avec une attente nourrie. Cette région souvent qualifiée de fille aînée du Renouveau tient à accueillir comme par le passé le candidat Paul Biya au cours de la prochaine campagne électorale.

Le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, en faisant mobiliser 154 millions avec le concours du Premier ministre pour le compte de la région du Nord-ouest, s’est donné un argument supplémentaire pour motiver l’invitation de cette région à Paul Biya. Les deux personnalités souhaitent ardemment que le président se rende à Bamenda en ouverture de sa campagne.



Habituée à accueillir le candidat de la majorité à l’occasion des échéances présidentielles, la Lékié est en piste. Sur le terrain les préparatifs matérialisent l’invitation plus d’une fois adressée au candidat du Rdpc.

Comme argument de poids, le paquet de projets en cours de réalisation à Batchenga. De toute évidence, au regard des aménagements en cours, l’on peut dire qu’il ne reste qu’à fixer la date et l’heure. Des dossiers sur lesquels travaillent Jean Nkuete et le directeur du Cabinet civil, Samuel Mvondo Ayolo par ailleurs directeur de campagne. A ce travail de cabinet s’ajoutent des descentes sur le terrain ù le Sg du Comité central réside des meetings. Comme celui du 14 août dernier Dschang dans la Menoua ns l’Ouest du pays.


Accusé de trahir son mentor Paul Biya, Jean Nkuete n’en a cure. Récemment des confrères le disaient s’être défilé lors du dépôt du dossier de candidature de son président national, laissant le soin au directeur du Cabinet civil du président de la République de le faire. Lui en rit et se dit «au service du président national».

Car pour Jean Nkuete âgé de 74 ans, aucune démarche ne tranche nettement avec les usages au sein du parti présidentiel. Vous ne pouvez pas vouloir des innovations et dès qu’elles arrivent, vous convoquez la tradition», commente le natif Balessing dans le département de la Menoua, un sourire en coin.